Emmanuelle Laborit, la comédienne sourde récompensée par le Molière de la révélation théâtrale en 1993, décrypte pour nous les surnoms des candidats à la présidentielle : Sarkozy, Hollande et les autres en langue des signes.

Comment dit-on François Hollande en langue des signes ? De plusieurs manières, nous explique la comédienne sourde Emmanuelle Laborit. En faisant le signe exprimant le pays du même nom, la Hollande. Ou en reprenant une de ses caractéristiques physiques, comme ses grains de beauté en bas du visage. «C’est toujours un peu caricatural, reconnaît Emmanuelle Laborit. Un peu comme les guignols de l’info sur Canal +.»Pour Bayrou, par exemple, c’est les grandes oreilles. Pour Nicolas Sarkozy, il en existe une flopée dont un qui remonte aux temps où il était ministre de l’intérieur : deux coups de flingues, à la Lucky Luke.

Même si cette vidéo que vous pouvez visionner ici : Comment dit-on Sarkozy en langue des signes ? – Libération vidéo, où la comédienne décrit les candidats, peut faire sourire, l’accessibilité de la campagne pour les sourds est loin d’être acquise. Les obstacles sont encore très importants. «Tous les meetings ne sont pas encore accessibles. Bien sûr, des progrès ont été faits depuis 2007 mais j’espérais mieux. Il est insupportable qu’aujourd’hui, en 2012 on soit encore obligé de choisir un candidat en fonction de ce qu’on comprend», se désole Jérémie Boroy délégué général de l’association Aditus qui milite pour l’accessibilité des campagnes électorales. (Lire ici la tribune publiée dans Libé en novembre dernier).

About jesigne

Tagged with →  
Share →

Laisser un commentaire